Les critères pour bien sélectionner ses fenêtres

L’un des principaux éléments sur lequel se pencher lors du choix de fenêtres pour son logement reste la fermeture et l'ouverture. Il existe même des fenêtres dites fixes, que l'on ne peut pas ouvrir.

Parmi les plus couramment répandues, se trouvent la fenêtre classique à un ou deux battants, la fenêtre à soufflets, où l’ouverture se fait sur un axe horizontal, et évidemment la fenêtre coulissante, parfaite pour la cuisine. Certaines fenêtres mêlent les types d’ouverture, à l'image de la fenêtre oscillo-battante, à la fois pratique et sécurisée.

Fenetre alu

Parmi les fenêtres plus originales, se trouve la fenêtre à guillotine, qui s’ouvre verticalement. Aspect et tarifs sont les principaux critères quand il est question de sélectionner la matière des fenêtres.

Il est bien sûr important qu'elles s'harmonisent avec la décoration du logement. La fenêtre en polymère thermoplastique se pose aisément, s'entretient en un coup d'éponge et s'avère la moins chère, même s’il ne faut pas se précipiter sur le bas de gamme.

La fenêtre en bois présente des qualités isolantes, esthétiques et durables. De nos jours, elle est aussi adaptée aux grands formats.

La fenêtre en métal est plutôt destinée aux demeures contemporaines. Très solide, elle ne demande pas d'entretien.

Vous pouvez enfin opter pour une ouverture composée de bois à l'intérieur et aluminium à l'extérieur. Les as du bricolage peuvent eux-mêmes installer leurs fenêtres.

Cependant, mieux vaut faire appel à un spécialiste. Avec ce dernier, vous êtes certain d’avoir une pose parfaitement réalisée et rapidement.

Il faut aussi savoir que vous profiterez dans ce cas d'une TVA à 7% pour les travaux comme pour l'équipement. Enfin, vous bénéficiez des garanties liées à l’installation.

Fenêtres : l'importance de l'isolation



Que ce soit en neuf ou en rénovation, les ouvertures sont l'un des principaux points pour ce qui est de l'isolation du logement. Mal isolées, elles sont effectivement susceptibles de provoquer jusqu'à 25% de déperditions de chaleur.

En plus de l'isolation thermique, le confort phonique a aussi son importance. C’est pourquoi le simple vitrage se fait de plus en plus rare.

Le double vitrage est aujourd'hui le plus courant. Pour les maisons HQE, le triple vitrage est nécessaire.

Si vos fenêtres n'ont qu'un simple vitrage mais que vous souhaitez renforcer l’isolation, il y a la solution du sur-vitrage sur du bois.

Fenêtres d'usine ou sur mesure ?



Les fenêtreshabituelles sont de plusieurs formes : carrée, ronde, en triangle ou au bord supérieur arrondi.

Plusieurs tailles standards sont vendues. Dans le cas où l'une ne convient pas pour quelques centimètres, il est envisageable de réaliser des ajustements.

Cela dit, des dimensions trop éloignées contraignent au sur mesure. Evidemment le tarif s'en ressent et la réalisation des travaux par un vitrier certifié s’impose.

Votre sécurité est l'un facteurs auxquels songer lors du choix d'une fenêtre , d'autant plus en rez-de-chaussée, avec un objectif : éviter toute effraction. Les huisseries comme l’ajout de volets et la solidité du verre sont essentiels.

Vous trouverez entre autres des vitres anti-effraction. Les fenêtres des premiers niveaux sont aussi à équiper d'une grille.

Le prix des fenêtres dépend du matériau, de leur largeur, de leur look, de leur ouverture... Par exemple, une fenêtre droite en bois vaut en moyenne 500 euros ; une porte-fenêtre en polymère coûte de 500 à 1 200€ quand en aluminium les prix commencent à 700 euros.

A ces tarifs, s’ajoutent la plupart du temps les poignées, crémones, cache-fiches, etc. La mise en place de fenêtres efficaces vous permettra de réduire votre facture énergétique.

Vous pouvez de ce fait vous faire aider avec un crédit d'impôt..


Liens connexes :